Ces femmes qui ont marqué l’Italie

Bonjour, bonsoir ! Aujourd’hui je vous retrouve pour un moment culture, le premier sur ce blog. En effet, à l’occasion de la journée internationale des droits de la femme (le 8 mars), je vous propose d’apprendre à connaître ces femmes qui, peu importe leur époque, ont marqué l’Italie. Bien-sûr la liste ne s’arrête pas à cet article, beaucoup de femmes ont marqué l’Italie mais je vous propose celles qui m’inspirent le plus.

Bonne lecture 🙂

Bettisia Gozzadini

Née à Bologne en 1209 et décédée en 1261, Bettisia Gozzadini consacre toute sa vie aux études et à l’enseignement. D’abord dans la philosophie, puis ensuite dans le droit, elle obtient finalement en 1236, son doctorat en droit. Pendant sa scolarité, elle s’habillait en homme afin d’éviter les problèmes mais surtout pour suivre ses études. En 1239, Bettisia Gozzadini devient la première femme enseignante. Elle enseigne d’abord de chez elle puis devient enseignante à l’université de Bologne. Encore une fois, Bettisia se retrouve forcée à se vêtir, notamment d’un voile, afin de ne pas distraire ses élèves. Malheureusement, le 2 novembre 1261 elle décède lors de l’effondrement de la maison où elle se réfugie. Bettisia Gozzadini a marqué l’Italie en devenant la première femme à avoir enseigné dans une université.

Trotula de Salerne

Sa date de naissance reste encore très confuse mais Trotula de Salerne vivait au XIème siècle. Elle était une médecienne et une chirurgienne du Moyen-Age. C’est Trotula de Salerne qui pose les premières bases de la médecine féminine. En effet, elle est la première femme à écrire des ouvrages sur la santé des femmes au XIème siècle. Dans ses ouvrages, elle donnait des conseils aux femmes sur l’accouchement, qui à l’époque, sous les contraintes de l’Eglise, était très douloureux mais Trotula de Salerne allait à l’encontre des positions de l’Eglise. Les personnes de l’époque pensait même que c’était un homme derrière ses ouvrages alors que c’était bien une femme. En effet, ce phénomène s’appelle « l’effet Matilda », c’est-à-dire qu’on refuse de voir, d’admettre la contribution des femmes à la recherche scientifique. Non seulement Trotula de Salerne était devenu la pionnière de la gynécologie, mais elle était aussi devenu un symbole de l’histoire féministe en démontrant la place de la femme dans la médecine du Moyen-Age.

Rita Levi-Montalcini

Toujours dans la médecine, Rita Levi-Montalcini est née le 22 avril 1909 et décédée le 30 décembre 2012 à l’âge de 103 ans. Elle s’est intéressée à la médecine à la suite du décès de sa gouvernante, emportée par une leucémie. Son père ne voulait pas qu’elle fasse une école de médecine car il pensait qu’elle ne remplirait pas les devoirs d’une épouse et d’une mère. Malgré les contraintes, Rita Levi-Montalcini entre dans une école de médecine de Turin et en ressort diplômée. Rita Levi-Montalcini dédie sa vie aux cellules nerveuses et à leurs croissances. Au cours de celle-ci, elle devient neurologue, ambassadrice de bonne volonté de l’ONU et sénatrice à vie. Elle devient également une figure importante du féminisme en créant plusieurs écoles dédiées aux femmes en Afrique. Mais surtout, Rita Levi-Montalcini est une grande femme de science par son prix Nobel de physiologie ou médecine pour sa découverte du facteur de croissance nerveuse.

Anna Maria Mozzoni

Journaliste et féministe italienne, Anna Maria Mozzoni est une figure majeure du mouvement des suffragettes en Italie. Née en 1837 et décédée en 1920, elle a consacrée sa vie à défendre l’égalité des femmes. En 1864, elle écrit une critique féministe du droit de la famille italienne (La donna e i suoi rapporti sociali in occasione della revisione del codice italiano). En 1877, elle présente une pétition au Parlement pour le droit de vote des femmes. En 1878, elle représente l’Italie au Congrès international du droit des femmes. Elle continue ainsi sa vie dans la lutte pour le suffrage universel, incluant les femmes et pour les intérêts des femmes. Elle est considérée comme la pionnière du féminisme italien.

Chiara Ferragni

Née le 7 mai 1987, à seulement 33 ans, Chiara Ferragni met déjà le monde de la mode et de l’influence à ses pieds. Dès son enfance, Chiara est plongée dans cet univers par le biais de sa mère, Marina Di Guardo, passionnée par la mode et la photographie. Pourtant, après l’obtention de son baccalauréat, Chiara décide de se lancer dans des études de droit. Entre-temps elle est mannequin à Milan et lance son blog mode ‘The Blonde Salad’ en 2009. Très critiquée et moquée pour ses tenues par les internautes, elle continue quand même et rencontre le succès en 2011.  En 2012 – 2013, elle devient la blogueuse la plus influente du monde. En 2015, elle lance sa propre collection de chaussures Chiara Ferragni Collection. Au fur et à mesure du temps, Chiara Ferragni bâti son empire et devient une vrai « girl boss ». Outre son influence dans le monde de la mode, Chiara est également une influence dans le féminisme italien d’aujourd’hui. Chiara Ferragni a marqué l’Italie par son sens de la mode, ses ambitions, son engagement mais également en représentant et en promouvant l’Italie aux yeux du monde entier par le biais des réseaux sociaux. Par ailleurs, Chiara Ferragni et son mari Federico Lucia, ont reçu en 2020  l »Ambrogino d’Oro » grâce à la récolte de fond qu’ils ont lancé sur internet et leur don de 100 000 euros pour la construction de nouvelles chambres à l’hôpital San Raffaele lors de la pandémie mondiale du coronavirus.

Et voilà ! J’espère que cet article vous a plu ! En vous présentant ces 5 femmes italiennes, plus inspirantes les unes que les autres, j’ai voulu démontrer que, peu importe l’époque, les femmes se battront toujours pour leurs droits et prouveront toujours qu’elles sont capables d’accomplir de grandes choses. La lutte n’est pas finie et le chemin est encore long mais continuons d’honorer ces femmes qui se sont battues pour nos droits et qui continuent de se battre tous les jours.

Bonne journée des droits de la femme. A presto ! 🙂

Un commentaire sur “Ces femmes qui ont marqué l’Italie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s